Ce qui est cool avec le ouebe c'est qu'on trouve toujours un gus ou deux pour nourrir sa thématique. Ainsi cet post trop poilant pécho chez nioutaik.fr :

Comment bien foirer sa lettre de motivation.

On sent le vécu, la gniak, la teigne et tout ça soutenu par l'esprit d'analyse brillant du p'tit gars qui a pas ravalé sa tchappe.

Rien à dire. C'est propre.

D'ailleurs, vu le débit de conneries au paragraphe et la productivité du gazier, y a de quoi se marrer sévère. Ce blog a de l'avenir.

Et moi, ça me fait un post vite torché. Hop.